Genesis Alpha One – Review

Présentation

Genesis Alpha one vous met à la tête de la mission “Genesis” qui a pour but de coloniser une planète au nom de la Terre. Avec un vaisseau mère créer par vos soins, une banque génétique pleine d’ADN et quelques clones, vous devez explorer le quadrant alpha one, récolter des ressources pour agrandir votre vaisseau, trouver une planète habitable et s’y installer.

Bien sur, c’est plus facile à dire qu’a faire.

La liste d’embuche sur votre route est longue: les bestioles légèrement agressives, les aliens qui n’apprécient pas vraiment voir une nouvelle race tenter de s’installer dans leur territoire, les pirates, les radiations, les champs d’astéroïdes, et bien d’autres.

Etant avant tout un jeu d’exploration/survie, il n’y a pas vraiment d’histoire à spoil, mais rassurez vous, je ne révélerais rien.

Critique

Alors, dans les points positifs:

  • les planètes sont variées et même si elles sont visiblement générées procéduralement (aka parfois certains objets “flottent”) il y a pas mal de variations, ce qui évite d’avoir trop vite l’impression de toutes les avoir vues
  • le gameplay est fluide, on comprend vite ce qu’il faut faire et comment
  • la partie exploration est intéressante et devient vite un genre de chasse au trésor, ce qui, pour moi, est un très bon signe dans un jeu de survie ^^
  • très bonne rejouabilité

Les points “meh”

  • graphiquement pas très joli, mais bon, au moins le style est consistant, même si la vision des clones humaines hanteras encore longtemps mes cauchemars ^^”
  • on tombe assez vite dans une routine qui peut en lasser certains
  • le thème du jeu est assez “triste” dans le sens où l’histoire, les musiques, la vidéo d’intro et plein d’autres détails participent à donner une ambiance assez pessimiste/déprimante
  • le jeu manque parfois de clarté, par exemple, les “factions” de départ ont certains bâtiments qui diffèrent de l’une à l’autre, mais rien ne le précise alors que dans certains cas ça a un impact certain dans l’agencement de votre base.

les points négatifs

  • les clones sont…. vraiment cons? en temps normal ils font leur taff, lentement, mais ils le font, mais dès qu’il y a une complication, ils sont perdus. Par exemple, si des spores aliens rentrent dans le vaisseau par le rayon tracteurs, ils n’interviendrons pas tant qu’il n’y a pas de bestiole qui sort du nid (aka trop tard), pire, si l’infestation a lieu dans les conduits, ils ne ferons rien du tout.
  • la répartition des ressources étant aléatoire, on se retrouve trop souvent à devoir faire des kilomètres pour chopper ce qu’on veux
  • les combats sont inégaux, soit tu roule sur les aliens, soit c’est eux qui te roulent dessus ^^”
  • le jeu manque de “but”, dans le sens où il n’y a techniquement qu’un seul objectif (la colonisation) mais vu que rien ne viens te mettre du rythme et/ou te pousse vraiment à agrandir ton vaisseau passé un certain point, il devient vite facile de se “perdre” dans le cycle de l’exploration.

En résumé : 12/20

Bien que le jeu soit intéressant et se prenne facilement en main, il soufre de son manque de rythme et d’une génération de monde un peu trop aléatoire. Mais qu’on soit clair, je ne le range pas dans la catégorie des mauvais jeux, plus dans celle un peu spéciales des: “bonnes idées mais non”. Je lui ai quand même mis environ 20 heures dans le nez pour la première partie, donc bon, ça serait hypocrite de dire qu’il est juste mauvais, mais ses défauts sont trop présents pour que je lui mette plus que 12.

Si vous êtes à la recherche d’un jeu d’exploration et de survie, avec une partie FPS et gestion ET que le côté “je fait de tout, mais pas à fond” ne vous gène pas, alors vous serez servis. Sinon… je pense que vous avez mieux à faire de 30€ ^^”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *